Introduction

Introduction

Introduction

Ca y est… dans trois semaines je monterai sur mon vélo à Beg-Meil en Bretagne. Direction Istanbul dans un premier temps, avant de rejoindre le mythique Cap Nord en Norvège.

Les dernières semaines ont été intenses, plus de trois mois se sont écoulés depuis le moment où j’ai pris la décision d’aller au bout de ce projet de road-trip à vélo. Le déclic est venu quand j’ai réalisé qu’un voyage au long cours à travers un défi sportif c’était bien, mais que d’y donner du sens c’était mieux! Mon papa m’a dit un jour qu’il fallait toujours être vigilant à faire les choses pour les bonnes raisons, et j’avais le sentiment qu’en me mobilisant pour soutenir la recherche contre le cancer j’appliquerai ce précieux conseil.

Le 26 Novembre dernier je me décide à contacter la fondation de l’AP-HP pour la recherche que j’ai connu grâce au projet de Sébastien Petithuguenin qui avait lancé une levée de fonds lors de sa participation à la solitaire du Figaro. Ayant perdu ma maman en juillet dernier cette démarche a résonné particulièrement fort en moi, et j’ai envie à mon tour d’être moteur pour contribuer à la lutte contre le cancer. Percevant nos deux aventures comme étant assez proches de part l’aspect sportif, le dépassement de soi, et l’aventure en solitaire, et j’ai donc pensé que mon projet pouvait correspondre aux valeurs de la fondation de l’AP-HP. Sophie Le Maire, la responsable de l’association donateur m’a alors contacté et proposé de m’accompagner pour les différentes démarches liées à mon idée. Ce contact avec la fondation m’a permis de rendre concret mon idée de tour d’Europe à vélo, mais aussi de me rendre compte de l’étendue du travail qu’il restait à faire pour mener à bien ce projet: rédaction du dossier de sponsoring, recherche de partenaires, création du site internet et des différents comptes sur les réseaux sociaux, planification de l’itinéraire, achat de matériel, quitter mon travail, et surtout prévenir et faire accepter ma décision à mes proches…

Cette fois il faudra pédaler tout seul…

Le tracé de l’itinéraire, surement la partie la plus “fun” et donc la plus facile pour attaquer la préparation. Les critères que je me fixe sont les suivants: le trajet doit être une boucle pour pouvoir partir et arriver au même endroit: Beg-Meil, que cela dure environ six mois, de passer dans un maximum de pays que je ne connais pas, voir Istanbul, de passer du temps dans le pays Nordiques, et de ne jamais être trop loin de la mer (origines Bretonnes obligent…). Le champs des possibilités est finalement assez réduit je longerai l’Atlantique jusqu’au Cap Nord, et la Méditerranée entre la Turquie et la France, je devrais donc prendre un vol entre la Scandinavie et la Turquie pour réduire le nombre de kilomètres à parcourir. Je partage cette idée avec mes amis, et ils me font rapidement remarquer une contrainte à laquelle je n’avais pas pensé: le climat. En effet je serai certainement mieux au printemps dans les Balkans et en été dans le cercle polaire. La boucle reste la même mais c’est dans le sens inverse que je la réaliserai !

Un itinéraire qui sera sûrement adapté en cours de route

Une fois la route tracée il était temps pour moi de rédiger le dossier de partenariat. L’objectif de ce document est de présenter de façon concise et exhaustive le projet dans le but de le transmettre aux entreprises qui souhaitent soutenir le défi. Après reflexion et pour simplifier la répartition des subventions j’ai choisi de chercher deux types de partenaires: d’une part des mécènes pour la fondation de l’AP-HP dont les dons iront entièrement à l’association, d’autre part je solliciterai des partenaires techniques pouvant m’aider dans l’achat de l’équipement nécessaire à mon voyage. J’ai donc fais de mon mieux pour produire un dossier agréable à l’oeil et regroupant l’ensemble des informations essentielles (présentation personnelle, de la fondation de l’AP-HP, description du projet, l’itinéraire, le budget, comment soutenir le projet, les contreparties à un éventuel partenariat…). Il faudra en suite le transmettre à mon réseau pour obtenir des soutiens. J’ai pour m’aider demandé à Sébastien Petithuguenin de devenir le parrain du projet. Cette phase de recherche de fonds est compliquée car la visibilité que je peux offrir à mon échelle est limitée, les contacts sont nombreux mais peu de mes demandes aboutissent. Cependant je reste motivé, je suis conscient que la collecte vient de commencer et qu’elle durera jusqu’à mon retour en Octobre 2019.
N’hésitez pas d’ailleurs à partager ce dossier si vous êtes intéressés, ou si vous connaissez des personnes de votre entourage susceptibles d’être sensible au projet.

En parallèle il a aussi fallu créer l’ensemble des supports de communication que je souhaite utiliser pour donner de la visibilité au défi et à la fondation. Les différents réseaux sociaux évidemment, et le site internet qui sera l’élément central de ces différents canaux, et qui me permettra de raconter mon aventure au travers d’articles hebdomadaires. Ce site permettra surtout de collecter des fonds issus de donation de particuliers.
Un immense merci à mon ami Tanguy qui a consacré beaucoup de temps à la création de ce site, et qui me permet d’avoir une superbe vitrine pour le défi à vélo!

Une fois l’ensemble de ces sujets mis en place, je me suis concentré sur la préparation du voyage en lui même : renseignements sur les différents pays et leur voies cyclables, achat de matériel (que je détaillerai dans mon prochain article), test du matériel, préparation physique, organisation du jour du départ.

La préparation physique a commencé il y a une vingtaine d’années

Après ces mois de préparation je suis heureux de voir mon projet prendre forme. Le départ approche, je commence à avoir des fourmis dans les jambes!!

Pierre
pierre_boussion@hotmail.fr
Pas de commentaires

Sorry, the comment form is closed at this time.